Atelier des 4 éléments – Stage mensuel sur la croissance de l’Être

Les 7 cycles de l'être

I – Le un : La semence

 

“Le propre de l’être c’est d’être. Etre est l’expression de l’Un. Il est inutile de cogiter à propos de l’Un et de ses parties. Toute discussion sur de tels sujets voile ce que l’on veut précisément révéler. Le contact avec ce qui est consiste à pénétrer l’essence, c’est-à-dire à la fois la qualité‚ les propriétés et ce qui fait l’unicité de chaque chose ou de chaque être créé. Cette pensée est action, et aussi sagesse. Elle conduit aussi la personne à la perception d’un état du monde étrangère à l’Occident et produit de surcroît la réalisation d’une efficacité implicite mais foudroyante.”
Michel Random, La tradition et le vivant

“L’être est Principe. Non manifesté, c’est de lui que découle cependant toute manifestation, et c’est à lui qu’elle revient, son existence éphémère épuisée; il est le créateur”
Dictionnaire des Symboles

“Mais il y a un oeuf que tu ferais bien de couver, celui qui est en harmonie avec le Grand-Esprit. C’est le caillou sacré au centre du cercle. Couve le caillou sacré et tu feras éclore l’oiseau-reine qui déchire de ses serres toutes les barrières imposées à la perception. Que tu me croies ou non, couve l’idée que la sphère du moi est aussi la sphère de l’Univers, car tu es l’oiseau-reine qui s’envole pour toujours, sans limites, et n’a aucune frontière.
Seul l’oiseau-reine construit un vrai nid, sans cloisonnements …”
Lynn von Andrews, Femme de pouvoir; la chamane

“Pour nous, Dieu, Jésus, l’Un, ce n’est pas une essence qui baigne les choses ou est présente à l’intérieur des choses. C’est toute chose… L’Un est essence, créativité, pureté, amour, énergie illimitée et sans frein”.
Marlo Morgan, Message des hommes vrais au monde mutant

“Le jour Un, jour divin dont toute démarche d’accomplissement participe, ne s’achèvera que lorsque l’Homme sera lui-même devenu UN, fin des temps car fin des espaces intérieurs tous conquis: l’Unité est conquête d’Elohim à la fine pointe de l’Etre”.
A. de Souzenelle

“L’existence du monde, c’est la danse extatique de Shiva qui innombrablement multiplie aux regards les corps de Dieu; la danse laisse cette blanche existence exactement où et comme elle était, est à jamais et sera à jamais; son seul objet absolu est la joie de danser ».
Aurobindo, La vie divine 1

Lorsqu’en le jour Un  de la Création  (Genèse) la lumière apparaît,  on assiste à la naissance de l’Etre, de l’Existant ou de l’Unité.
L’Univers vient de se différencier du Néant.

Comme cette naissance de l’Unité constitue en même temps la première étape d’une série constituant le  cycle de croissance de l’Etre, nous allons  aborder le Un selon les deux points de vue structural (l’Unité) et évolutif (Première étape). Or ce faisant, nous allons constater que pour l’Unité, structure et dynamique ou structure et évolution  sont une seule et même chose. En effet, contrairement aux autres archétypes (Deux, Trois …), l’Unité possède cette caractéristique essentielle qui est la non différenciation de ces deux aspects.

A : Le Un d’un point de vue structural

Structuralement, le Un est tout à la fois un axe, un flux énergétique formant un Tout cohérent et le  référent ultime de tout ce qui existe, la loi dont dérivent toutes les lois. Voyons d’abord ce qu’il en est de l’Unité comme flux.

L’Unité comme flux : la hiérarchisation de l’Etre

Telle une  tornade s’étirant entre terre et ciel,  l’Unité est un flux vibratoire qui tient à une différence de potentiel (ddp).
Cette ddp s’établit entre deux pôles extrêmes que sont le début et la fin ou l’alpha et l’oméga, symbolisés magnifiquement par « la terre et les cieux » du premier jour de la Genèse :

« Au commencement Dieu crée les cieux et la terre … »

L’alpha et l’oméga, la Terre et les Cieux, qui  dans cet essai se nomment le « Potentiel » et l’ « Accomplissement »,  peuvent aussi être représentés par le centre et la périphérie, le simple et le double, la moitié et l’entier, le gamète et l’œuf, la graine et le fruit … états instables et stables entre lesquels circule le flux qui anime tout système. Le flux circule en effet entre ces deux pôles extrêmes que séparent  des niveaux intermédiaires fondés sur le même principe de l’instable et du stable ou encore du séparé et du réuni, de l’actif et de l’immobile, chaque repos, chaque complétude repartant à l’action ou mobilisant un nouveau potentiel pour atteindre un autre repos jusqu’à l’Accomplissement dernier faisant passer dans un autre système …

Chez l’humain, le flux dans sa globalité correspond à la différence de potentiel existant entre les plans  matériel et spirituel. (la suite dans le PDF ci-dessous)

PDF Télécharger le fichier PDF imprimable “ARCHÉTYPES – Le Un : La semence ” (12 pages)