Atelier des 4 éléments – Stage mensuel sur la croissance de l’Être

Les 7 cycles de l'être

Introduction tome processus

 

Les multiples processus qu’implique l’évolution (suite d’opérations, procédures,  processeurs, acteurs, rouages ou  « machinerie » de l’évolution permettant la création, la multiplication, la reproduction, la séparation, les interactions, les associations, les alignements, les retournements, les intégrations, les métamorphoses, les sauts évolutifs …) qui assurent le fonctionnement et le développement  de l’Etre, constituent en quelque sorte les règles de l’évolution, règles dépendantes des archétypes qui seraient eux  leslois structurelles et dynamiques de l’Etre (cf. tome Archétypes).

A la différence de ce qui a été fait pour les archétypes, nous allons présenter ces processus sous forme de couples de fonctions et d’acteurs (partie/tout, semence/matrice, chaînon/chaîne, horizontale/verticale, essence/substance, intérieur/extérieur, animal/végétal, mâle/femelle …) censés être suffisamment représentatifs d’une multitude d’autres  couples agissant tour à tour ou constamment récurrents et constamment à l’œuvre dans le phénomène évolutif (Etre/Non Etre, haut/bas, anabolisme/catabolisme, séparation/réunion, recto/verso, plein/vide, lumière/ténèbres, tension/détente, ouverture/fermeture, action/repos, mouvement/immobilité, explicite/implicite,  néoténie/récapitulation, arc/flèche, acide/base,  …), symétries agissantes dépendant  des acteurs en jeu, de leurs outils, de leurs constituants ou matériaux, de l’information dont ils disposent, du contexte dans lequel ils agissent …  et nous montrant surtout le caractère fondamentalement duel de tout processus.

Reposant de toute évidence sur l’interaction de deux pôles ou polarités, ces processus sont  donc plus particulièrement liés au second archétype du Septénaire, l’archétype « deux » irremplaçable lorsqu’il s’agit de manifestation ou de fonctionnement. Ainsi pour repérer, distinguer et comprendre les différents rouages assurant le maintien de la structure et l’entretien de la dynamique, ou pour appréhender les différents plans, niveaux d’expressions et étapes de manifestations que les processus se chargent de mettre en œuvre ou de rendre opérationnels,  il nous faudra donc considérer le type de dualité en jeu ou les partenaires impliqués dans le couple, sans oublier malgré tout l’Unité toujours présente en toile de fond et donnant à cette dualité ou à ce couple sa cohérence. Car au même titre que les archétypes, les processus sont liés les uns aux autres et dérivent tous du principe unique qu’est l’Unité, premier des archétypes.