La sexualité dans l’évolution

“Notre sexualité est certainement le raccourci biologique le plus sûr pour courir deux lièvres à la fois: celui de la reproduction et celui de l’enrichissement génétique offert par le croisement obligatoire entre une femelle et un mâle.”

Max de Ceccatty, « La vie de la cellule à l’homme »

“Le mariage mystique est l’union de la conscience humaine avec le Soi réel, avec l’esprit divin, à l’aide de la force sexuelle spiritualisée”

Elizabeth Haich, « Force sexuelle et Yoga » (ed. Au Signal, Lausanne)

Introduction

Si la sexualité fait l’objet du présent chapitre, c’est qu’elle met en scène un processus universel, à savoir l’interaction de deux natures opposées et complémentaires qui par leurs possibilités d’union et de différenciation, sont responsables de la dynamique et de l’évolution de l’ensemble des mondes et de leurs acteurs.
Le jeu des deux natures complémentaires qui s’informent réciproquement en continu l’une de l’autre, assure en effet tout à la fois la dynamique de chacun des mondes et l’évolution de chaque acteur vers sa réalisation ultime que représente son Unité.
Ainsi le Mâle et la Femelle ou les partenaires sexuels animaux et végétaux qui sont les acteurs clés du monde des Organismes, vont nous permettre d’exemplifier le jeu de la dualité et de l’unité et de montrer que la sexualité constitue plus qu’un mécanisme élaboré de reproduction des espèces, plus qu’un moyen de brassage des gènes et d’adaptation au milieu, mais la dynamique même du monde des organismes à l’origine de propriétés psychiques telles que l’intelligence animale et végétale comme de la pensée et de la spiritualité humaines. Le rétrécissement du champ d’étude du processus évolutif à la sexualité du Mâle et de la Femelle constitue ainsi le modèle de ce qui assurera la dynamique et l’évolution des mondes humains.

PDFLire la suite “Le Mâle et la Femelle” au format PDF (16 pages)